Le film Fantastique et le film de Fantasy au cinéma 

 

Longtemps rejeté et dédaigné principalement car il était méconnu de la critique et des spectateurs le fantastique se voit enfin le droit de se réclamer du septième art. Pourtant presque à l’origine du cinéma tel qu’on le connaît, le fantastique a longtemps peiné à se faire une place au soleil parmi les autres genres populaires du cinéma tels le western, le burlesque…

 

Qu’est-ce que le fantastique au cinéma ?

Souvent étiqueté sur de très nombreux genres de films tout aussi proches que différents, le fantastique reste mystérieux et plutôt flou pour le spectateur. De sa définition de créer la fantaisie, l’imagination et l’extraordinaire, ce mot sert souvent à désigner les œuvres diverses, souvent inclassables.

Les origines du fantastique : Originaire de la littérature il descend du roman gothique. Dans sa définition la plus correcte il est défini comme fantastique tout ce qui est un fait irréaliste dans un cadre réaliste et qui provoque une sensation d’hésitation entre la logique et l’illogique, le possible et l’impossible.

Pourtant le fantastique reste parfois compliqué à définir, il représente les genres de l’imaginaire, tout ce qui se trouve incompatible avec les lois dites naturelles.

Des exemples : On pourra parler de fantastique dans des films aussi connus qu’appréciés comme Harry Potter ou Le Seigneur des Anneaux, qui sont pourtant eux même de genres différents, Harry Potter s’apparentant à de l’Urban Fantasy (qui représente un genre de la Fantasy, une histoire se passant dans notre monde mais avec des éléments fantastiques, donc Poudlard) et le Seigneur des Anneaux qui s’apparente plus à de l’Epic Fantasy (où l’on est dans un monde alternatif où un groupe de héros doit sauver le monde, il y a aussi souvent de grandes batailles). Pourtant ces deux genres peuvent être classés sous l’étiquette Fantastique et Fantasy, que l’on confond aussi très souvent de nos jours, bien que celle de la Fantasy soit la plus adaptée. Le Fantastique étant plutôt lié à la littérature et au cinéma du suspense, de la peur mais sans être de l’horreur.

Comme vous le voyez le terme est aussi large que flou et représente un trop grand nombre de genres différent.  Et si c’est le cas en littérature c’est tout aussi le cas au cinéma. Ainsi il ne sera pas rare de trouver des films du type Docteur Jekyll et Mister Hyde dans la même catégorie qu’un Harry Potter. Tous deux issus du genre Fantastique car désobéissants aux lois naturelles mais pourtant différents dans les détails de leur genre respectif.

 

Mais qu’en est-il de la Fantasy ?

Si le Fantastique définit tout ce qui est de l’imaginaire la Fantasy s’attarde elle aussi de ce côté mais d’une autre manière.

Les origines de la Fantasy : La Fantasy tire son origine dans tous ce qui est mythes et légendes. C’est en général la création d’un monde alternatif inclus ou dissocié à notre monde, possédant ses propres lois (semblables ou non aux nôtres) et dans lequel s’invitent mythes, légendes, magie…

La nuance est donc bien présente, et si le fantastique peut admettre un Dr Jekyll et Mister Hyde aux côté d’un Harry Potter, la Fantasy ne le permet pas.

La Fantasy est donc un genre très souvent prit pour du Fantastique et qui reste néanmoins très populaire au cinéma. La preuve en est avec le succès retentissant de la saga Harry Potter ou celle du Seigneur des Anneaux. Pourtant ce genre semble rester de côté et ne pas être aussi exploité qu’il le pourrait.

 

Un genre populaire mis de côté :

La Fantasy fait recette, il suffit encore une fois de regarder du côté du succès d’un Harry Potter ou même d’un Game of Thrones, bien que le format soit différent, ce sont des films, ou des séries, qui marchent très bien et plaisent beaucoup au public. Ce dernier trouve souvent dans ces films beaucoup d’émerveillement, une échappatoire ou tout simplement un grand rafraichissement d’originalité et de nouveauté.

De par son côté imaginaire la Fantasy fait rêver et voyager, une composante qui plait toujours au public et qui réveille l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Pourtant peu de réalisateurs semblent tenter de jouer avec ce genre.

Un risque parfois trop grand : Si le genre marche il peut aussi être un échec total que ce soit critique ou financier, et les exemples ne manquent pas de ce côté-là, ce fut le cas de Jupiter qui ne marcha pas aussi bien qu’espéré et qui n’est pas rentré dans les mémoires ou encore des dernières sorties du types Ready Player One dont la critique reste partagée selon les avis quoique positive quand même.

Les producteurs et les investisseurs n’osent pas autant se mouiller dans ces films dont le succès est souvent incertain. Les risques sont donc limités, on réadapte toujours des livres qui ont eu du succès, mais sans prendre de risques quelconques parfois le résultat n’est pas à la hauteur.

Pourtant la demande est présente : Si de nombreux films de fantasy voient quand même le jour (à hauteur de plusieurs par an quand même), ce sont souvent des licences dont le succès est connu d’avance, on peut parler de Star Wars, qui même si le genre est plus proche de la science-fiction que de la Fantasy rentre quand même dans cette catégorie aussi, il est beaucoup plus rare de voir des licences totalement nouvelles et fraîches, ou tout simplement des licences adaptées de livres peut être moins connus du grand public ou tout simplement plus risqués à adapter car le succès n’est pas du tout connu à l’avance.

Le pari de Game of Thrones a marché car l’univers en livre était surtout connu d’une niche très définie, son adaptation en série a créé une surprise et une découverte par le grand public et a donc apporté un vent de fraîcheur, même si le livre était déjà un succès du côté des lecteurs de Fantasy.

L’état des lieux des films Fantastiques et des films de Fantasy :

En fin de compte la Fantasy reste toujours à la mode et de nombreux réalisateurs tentent quand même l’aventure, ces films mériteraient que l’on prenne plus de risques dans leur réalisation, mais ce genre à le vent en poupe et continue de gagner le cœur des spectateurs.

Le film fantastique à proprement parlé est lui nettement plus en recul, cela est principalement dû aux changements de modes, en effet les spectateurs veulent du rêve et sont donc moins intéressés par des film plus fantastiques comme par exemple un Elephant Man. Ce genre reste donc en retrait même s’il a par le passé fortement contribué au succès du cinéma.

 

 

Catégories : Cinema

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *